Communauté spiritaine

de Genève

La communauté de Genève

Dans ce grand carrefour des Nations Unies, l’enjeu des Droits humains est devenu incontournable ; les spiritains ont aussi voulu s’inscrire dans la mouvance de la globalisation mondiale et ont cherché à promouvoir les causes de la Justice, de la Paix et du développement intégral des personnes. De cette intuition première est née peu à peu le projet d’une communauté spiritaine à Genève. Trois étapes marqueront la mise en place et la réalisation de ce projet.

Une vision commune et une volonté conjointe : la province de Suisse et le conseil général de la congrégation à Rome se sont accordés pour fonder une communauté à Genève. Dès le début ce projet a visé deux objectifs : une insertion pastorale dans des paroisses (l’Unité Pastorale des Boucles du Rhône) et une action pour playdoyer au niveau des Nations Unies (VIVAT International). En 2007, le P. Jean Varone est venu à Genève comme pionnier pour commencer la mise en place de cette communauté spiritaine.

Insertion pastorale paroissiale. Dès son arrivée en région genevoise, Jean Varone est engagé pour travailler dans l’unité pastorale dite des Boucles du Rhône. Patrice Gasser le rejoint une année après, en 2008, pour le même ministère. Tous les deux, collaborent avec un prêtre diocésain ainsi que des laïcs formés ; avec eux ils animent et assurent l’accompagnement des personnes et des groupes dans les 5 lieux composant l’UP. Gabriel ISHAYA va intègrer la communauté de Genève en 2010 lorsque Jean va la quitter ; Au départ de Patrice en 2014, c’est Augustin Onekutu qui va rejoindre Genève. Gabriel et Augustin vont prolonger la présence spiritaine avec dynamisme et foi.

Vivat International

Le vœu partagé par le Conseil général spiritain et la province de Suisse s’est concrétisé avec la nomination du P. Edward Flynn, irlandais à cette mission auprès des Droits de l’Homme dont le siège est à Genève. Il arrive en 2009 ; et après un près un temps de formation, il commence à structurer le Bureau de Vivat International, développer son champs d’action, former son réseau et des partenariats pour agir ensemble.  

C’est au terme de son mandat qu’Andrzej Owca, polonais est affecté pour lui succéder en 2015. Depuis Andrzej travaille à Vivat International dans le même sillage que son prédécesseur tout en apportant sa touche personnelle à cet appareil onusien dont il est le représentant et qui, à ce jour, regroupe une dizaine de congrégations religieuses.

Comme on peut le voir, le passé et le présent de la communauté de Genève reflètent une authentique internationalité, réalité caractéristique de la diversité actuelle de notre congrégation.