L'engagement des spiritains

Comment parler de notre engagement sans évoquer le livre qui nous inspire et nous anime, la Bible à laquelle les Chrétiens ont ajouté une partie qui leur est spécifique et qu’ils nomment « le Nouveau Testament » ou les livres de la Nouvelle Alliance. C’est là que se trouvent les évangiles qui parlent de Jésus comme Christ et Seigneur. Un texte tiré du témoignage que Luc nous fournit à propos de Jésus, dans la synagogue de Nazareth nous conduira. C’est dans l’évangile de Luc  au chapitre 4, 16 – 21. Dans ce texte Jésus essaie de définir sa propre mission :

Jésus vint à Nazara où il avait été élevé. Il entra suivant sa coutume le jour du sabbat dans la synagogue, et il se leva pour faire la lecture. On lui donna le livre du prophète Esaïe, et en le déroulant il trouva le passage où il était écrit :

L'Esprit du Seigneur est sur moi parce qu'il m'a conféré l'onction pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé proclamer aux captifs la libération et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer les opprimés en liberté, proclamer une année d'accueil par le Seigneur.

Il roula le livre, le rendit au servant et s'assit ; tous dans la synagogue avaient les yeux fixés sur lui. Alors il commença à leur dire :

Aujourd'hui, cette Écriture est accomplie pour vous qui l'entendez.

version TOB

Le logo que les spiritains se sont donné évoque le Souffle divin ou l’Esprit du Seigneur qui vient accompagner Jésus dans sa mission. Ce même Esprit a été répandu dans le coeur de ses disciples, le jour de la Pentecôte.

Nous spiritains pensons que ce Souffle divin est donné à toute personne qui accepte, aujourd’hui comme hier, de prendre à son compte le travail inauguré par Jésus de Nazareth et qui se laisse guider par l’Esprit de Dieu. C’est cet Esprit de vérité et d’amour qui dynamise nos actions et éclaircit notre vision.

Dans les paroles proclamées par Jésus apparaissent différentes options : la proclamation d’une bonne nouvelle, le souci des plus pauvres et la libération des opprimés. Voilà un programme de vie que les spiritains ont décidé de mettre en oeuvre dans le monde. C’est cela qui les conduit à s’équiper de façon très différente afin de servir leurs frères et soeurs ; le frère Clément mit au point la Clémentine dans la pépinière de l’orphelinat agricole de Misserghin tout près d’Oran. D’autres se font médecin, manager, constructeurs, enseignants ou animateurs de jeunes afin d’aider les personnes à vivre leur vie à plein !